Les Huiles d'olive Robert Maison familiale fondée à Nîmes en 1880

Moulin à huile NICOLAS

Moulin à huile NICOLAS

Votre huile d'olive produite au moulin à huile NICOLAS, Voie Domitienne, Beaucaire

 

Moulin à huile NICOLAS

 

Le moulin à huile NICOLAS s'est doté de deux chaines d'extractions à froid de dernière génération qui permettent de traiter des lots de presse allant de 80 kg à plusieurs tonnes avec la même qualité professionnelle :

  • Une chaine de 200 kg/heure agrémentée d'une centrifugeuse verticale pour  éviter les « gros » dépôts au fond des emballages fréquents sur les « petits » moulins.

  • Une chaîne de 2 tonnes/heures qui permet de traiter les lots personnels de 300 kg à plusieurs tonnes ainsi que les presses « communes » rapidement. Cet investissement a bénéficié des soutiens financiers de la région Occitanie et des fonds européens Feader.

Moulin à huile NICOLAS

La fabrication de l'huile nécessite une attention de tous les instants

Les lots peuvent être emballés à façon avec un étiquetage personnalisé.

Les bidons  propres et en bon état des apporteurs sont autorisés  également.

Ne sont pas autorisés les bouteilles plastiques et/ou d'alcool.  Les bidons style « essence » avec les coins coupés qui ne passent pas sur nos remplisseuses et les robinets qui fuient souvent.

Tout emballage suspect sera rejeté car l'huile d'olive est un produit très sensible aux odeurs.

 

Fonctionnement du Moulin à huile NICOLAS pour les apporteurs

Le moulin à huile de la Voie Domitienne – Bruno NICOLAS – est un moulin privé, il n'est donc pas nécessaire d'être coopérateur. Tout le monde peut amener des olives de bonne qualité, le moulinier se réservant le droit de refuser les fruits qu'il juge abimés, pourris, gelés  ou malades.

La quantité minimale pour un apport est de 10 kg.

Les frais de presse se paient lorsque l'apporteur vient retirer son huile.

Le retrait de l'huile se fait soit quelques jours après l'apport si le client a choisit une presse personnelle , soit en décembre si le client a choisi une presse commune.

Les tarifs sont inchangés depuis 8 ans et dégressifs, téléphonez pour les connaître.

Le paiement se fait par chèque ou en espèces, la carte bleue n'est pas acceptée pour les frais de presse.

Les dates de retrait d'huile doivent être respectées.

 

Rapidité de fabrication pour une qualité supérieure :

L'huile d'olive de lots personnel est fabriquée dans le jour qui suit l'apport d'olives, par contre un petit délai de « décantation «  est nécessaire avant l'emballage. Ainsi, il ne faut pas venir récupérer son huile avant d'en avoir été invité par SMS ou mail. Ce délai n'excède pas quelques jours.

L'huile d'olive en presse commune est fabriquée elle aussi tous les jours.

Après la presse, l'huile est pesée et chaque apporteur se voit attribuer la part qui correspond à son apport.

Ce système est très juste car les rendements en huile changent quasiment tous les jours.

Une fois que le moulin a traité un certain tonnage, l'huile « en commun » est rendue aux apporteurs, en général de début décembre jusqu'à fin décembre.

Les apporteurs en sont avertis par mail et la date de retrait est inscrite sur le bon d'apport. L'huile peut ensuite être retirée par les retardataires jusque fin janvier. Ensuite l'huile ne peut plus  être retirée. Elle est vendue par le moulin et l'apporteur doit la réclamer l'année suivante. Au bout de deux ans elle est perdue.

Quand ramasser les olives ?

AVANT TOUT : ne vous lancez pas dans le ramassage des olives avant d'être certains que le moulin est ouvert. La date d'ouverture change chaque année, elle est diffusée sur ce site rubrique « actualités », sur répondeur et par mail pour les clients enregistrés

Moulin à huile NICOLAS

Les anciens disaient : « à la Ste Catherine l'huile est dans le fruit » commençant donc la cueillette fin novembre pour la terminer fin janvier. A l'époque les meules de pierres moins efficaces que nos broyeurs à marteaux devaient écraser des olives très mures, presque surmatûres.

Aujourd'hui les goûts ont changé, dans le Gard nous aimons le fruité vert et les huiles d'olive de fruits jeunes. Elles présentent beaucoup d'avantages et le ramassage précoce des fruits est conseillé pour plusieurs raisons :

  • Fabriquées avec des fruits jeunes les huiles d'olive de début de campagne seront plus riches en vitamines et antioxydants et meilleures pour la santé
  • Elles se conserveront plus longtemps
  • Un ramassage précoce permet d'éviter les dernières piqûres de la mouche surtout si l'on veut faire du BIO
  • Si la récolte est rentrée avant décembre, on évite les gels possibles de ce mois. Lorsqu'il gèle, le moulin ferme car il est impossible de fabriquer de la bonne huile avec des olives gelées.

Par contre l'inconvénient majeur d'une récolte précoce est : le rendement !

Donc le Moulin à huile NICOLAS ouvre généralement de fin octobre à fin décembre (téléphoner chaque année pour les dates d'ouvertures), c'est à l'apporteur de choisir sa date de ramassage et à lui de savoir ce qu'il va privilégier : rendement, arômes, quantité.

 

Rappelons quelques règles et conseils  importants :

  • Les olives mûres ne tombent pas. Ce sont les olives piquées qui noircissent rapidement et tombent.

-Si vous avez des olives mures sur certains arbres et vertes sur d'autres arbres de variétés différentes, vous pouvez soit ramasser d'abord les unes puis les autres si les arbres sont chargés. Si la récolte est maigre, vous pouvez amener tout en même temps, car si les olives mures donnent en général (mais cela n'est pas certain) plus d'huile, les vertes garantiront une fraîcheur intéressante.

– Ne jamais ramasser les olives par terre, elles  commencent rapidement à pourrir et le moulinier s'en rendra compte, il peut refuser tout l'apport.

ATTENTION :

Les olives cueillies doivent être amenées rapidement au moulin et maximum deux jours après la cueillette pour une qualité optimale de l'huile. Conservez les olives en caisses aérées ou en sacs de toile de jute (le moulin peut vous en prêter) dans un endroit frais et sec. Bannir les sacs plastiques ou caisses non aérées qui font fermenter rapidement les fruits.

Le moulinier se réserve le droit de refuser tout apport d'olives de mauvaise qualité pour le bien de tous.

Comment choisir sa presse ?

En dessous d'un apport de 80 kg en une fois il n'est pas possible de faire une presse personnelle car la machine n'est pas calibrée pour et les pertes en huiles seraient trop importantes.

L'apporteur passera donc de fait en presse commune.

Au dessus de 80 kg en un apport, l'apporteur peut choisir la presse commune ou la fabrication de son lot.

Avantages/Inconvénients :

Mobilisant plus de personnel, la presse personnelle est un peu plus couteuse (quelques centimes par kilo) mais elle permet d'avoir son huile ce qui est intéressant pour ceux qui ne traitent pas leurs olives, pour ceux qui sont situés dans des terroirs à fort rendement, pour ceux dont le verger présente un assemblage ou une particularité de goût intéressante.

Les apporteurs qui ne possèdent que des arbres picholines peuvent être surpris par son goût herbacé et  son amertume.

Qu'est ce que le rendement ? Combien vais-je avoir d'huile ?

On appelle rendement le ratio quantité d'huile en litre obtenue/quantités d'olives apportées en kilos.

Toutefois, si ce ratio est l'outil des professionnels, les particuliers préfèrent parler en kilos d'olives nécessaires pour un litre d'huile.

L'opération est simple : pour un rendement de 16% on fait 1/16% soit l'inverse et on obtient  6.25 kg d'olives pour un litre d'huile.

Donc plus le rendement est élevé, moins il faut de kilos d'olives pour fabriquer un litre d'huile.

Les rendements en huile dépendent d'une multitude de facteurs changeant selon les années dont trois essentiels :

  • La variété d'olive (la picholine a un toujours un rendement plus faible que l'aglandau)
  • La date de récolte (les rendements vont pour la picholine par exemple de 12% fin octobre à 20% fin décembre)
  • Le terroir : comme la vigne, l'olivier planté en coteaux ou sur du grès donnera plus de rendement et des arômes supérieurs à ceux plantés en plaine alluvionnaire ou arrosés dans les jardins qui ne « souffrent » pas , produisant des olives de gros calibre, avec beaucoup de chair et donc beaucoup d'eau.

Une information générale mais aussi personnalisée :

Grâce à nos mails et à la rubrique ACTUALITÉS de ce site, ainsi qu'au lien de notre syndicat interprofessionnel AFIDOL, vous pourrez conduire votre verger comme un « pro », d'autre part, nous restons à votre disposition pour vous conseiller dans vos choix.

L’équipe du Moulin à huile NICOLAS à votre service :

Moulin à huile NICOLAS

Moulin à huile NICOLAS

Fabrication de l'huile, emballage, service, renseignements, achat d'olives, conseils, vente de produits régionaux et cadeaux autour de l'huile d'olive, notre équipe vous attend au moulin, modeste ou gros producteur, le meilleur accueil vous sera réservé, n'hésitez pas à venir !

Actualités

Une récolte pleine de surprises

3 novembre 2017

Une récolte pleine de surprises

Amis oléïculteurs c'est une récolte pleine de surprises cette année, et plutôt de bonnes surprises puisque nous battons tous les records...


Ouverture du moulin ce lundi 16 octobre

13 octobre 2017

Ouverture du moulin ce lundi 16 octobre

Amis oléïculteurs bonjour, Le moulin ouvre ce lundi 16 octobre et terminera la campagne le 25 Novembre La maturité est en...


INFOS CAMPAGNE 2017/2018

8 septembre 2017

INFOS CAMPAGNE 2017/2018

Amis oléiculteurs, bonjour ! Dernière ligne droite, les olives sont belles et nombreuses, les mouches, pour l'instant, absentes. Encore un peu...

Tout afficher

Nos points de vente